Depuis Noël, Yann et moi tentons de créer un design en Verilog susceptible de pouvoir casser des mots de passe hashés en MD5 grâce au bruteforce. Le projet avance, la première version mono-coeur tourne.

Cependant, quelques contraintes sont apparus, 38MHz maximum, environ 200k portes utilisées (alors qu’il n’y a pas de liaison série et seulement un coeur !).

Plus de détails sur le blog de Yann.